Nous avons participé au festival « Databit.me », dans le cadre de  » l’octobre du numérique » à Arles, en Octobre 2016. Voici une petite présentation de Databit.me.

Encore & encore, dire qui nous sommes.
Depuis 6 années Databit.me est un festival d’arts numériques à Arles.
Nous travaillons pour que des liens dans le réel se concrétisent entre des artistes et des praticiens des technologies d’ici, c’est à dire en Vaucluse, Bouches du Rhône, Gard et Hérault, avec des homologues venus d’ailleurs en Europe ou dans le monde. Le but étant d’explorer une thématique en collaborant à la conception de prototypes techniques ou poétiques montrés lors de deux soirées.
C’est un espace ouvert et chacun peut venir rencontrer tout ce joli petit monde. Pierre de Coubertin en son temps a su édicter une maxime qui sied parfaitement à ce que nous attendons de toi cher public… Incapable de l’écrire à nouveau, je vous laisse la deviner.
Venez on parlera, venez on pratiquera pour être dans le faire, venez on découvrira des sons, des formes issues des machines, venez on ne comprendra pas tout mais on sera là pour ressentir et échanger.

 

Les invités de l’édition 2016

JOHN DE NEUVE
La marraine de Databit.me, une inspiration pumpy. Une onde nous parcourt, l’énergie circule entre les corps et les esprits.
C’est frais et coloré.

www.johndeneuve.com
http://www.documentsdartistes.org/artistes/deneuve/

MIYO VAN STENIS
arrive tout droit d’Amérique latine, belle et rebelle elle tord son PC pour en faire le théâtre de disparitions et de petits drames électroniques. La machine souffre. Étalage de viande, statues antiques, avatars de jeux vidéos s’entrechoquent pour un univers singulier qui dit notre époque.

http://miyovanstenis.com/blog/
http://miyovanstenis.com/CV.html

LOVATARAXX
Depuis deux ou trois année on succombe aux sons tristes de la coldwave/synthwave/minimalwave. Cette vague ne s’est jamais terminée en écumes et la poésie simple en fait une tendance constante de la production musicale indépendante et populaire. Comme si notre monde était enclin à la mélancolie malgré toutes ses paillettes pixelisées.

https://lovataraxx.bandcamp.com/

LUCAS RETRAITE AKA VENTRE DE BICHE
Il y a déjà un moment les Inrocks parlait de Dominique A en ces termes ou à peu près: la chanson française dont vous n’aurez pas honte.
Ventre de biche c’est ça pour nous. Une énergie noire, mais pas le côté obscur, juste des mélopées entêtantes teintées de gris sombre.
On va bien se marrer !

https://maisonderetraite.bandcamp.com/
http://maisonderetraite.tumblr.com/

DAVID LEP0LE
Il est avec Lucie Lux aux manettes du projet Databit.me. Il passe son temps devant des écrans et son taux de geekemie est critique. Les médecins sont pourtant confiants le patient sera encore là un moment pour trublion(ner).

http://www.Lep0le.tumblr.com

LE CENOGRAPHE
En 2015 a « Machines » nous étions voisin d’exposition. Imaginer un vélo d’appartement pour garder la forme et se confronter à l’énergie nécessaire pour voir un film. Il faut pédaler 3H30 pour apprécier « Metropolis », une expédition culturelle. Une relation entre corps, technologie et culture à tester avec tout son être à la Galerie 8. Work in progress !

http://www.cenographe.com/video/creations-artistiques-art-le-cenographe/arts-numeriques/86-le-cycloproj

MARCELLI ANTUNEZ ROCA
C’est un personnage. Il tient un discours aux antipodes des chants de sirènes habituels. Une émotion ancienne de 200′ que nous voulions partager avec les Arlésiens et notre public. Transpermia revisité pour nous à Databit.me. C’est un honneur d’accueillir ce grand Monsieur qui court le monde pour exposer ses Machines, lubies et autres rêveries technologiques. L’espace à porté de main, énergie cosmique.

http://marceliantunez.com/work/transpermia/

ZOFIE TAEUBER
Elle est la girl part de Ben et Béné, duo 8bit punk décapant. Elle sera en résidence à la fois pour une proposition noisy mais aussi pour ses images brûlantes de froideur. Les choses nous envahissent, là encore un regard qui éclaire sur ce que nous côtoyons, de parking en canapé, quelques feux rouges à l’horizon, des supermarchés en tôle ou bien des drugstores, ouf je vais au lavage automobile avec ma tronçonneuse.

https://www.youtube.com/watch?v=Uwj9xnr3xAg
https://www.youtube.com/watch?v=4l_pc-35oAA
https://sisteriodine.bandcamp.com/

ADRIEN DE BOLOLIPSUM
Il nous a offert un joli LP vinyl en 2016. Il sera là, il s’est impliqué à nos côtés pour faire avancer tntb, la maison mère de Databit.me. Bidouilleur et musicien il flirt avec la grâce quand il joue des machines. Une énergie simple.

https://soundcloud.com/bololipsum/tracks

NICO T00R0P
Là encore c’est l’un de ceux que nous invitons en récurrence. Il a son style pour produire des images pour la danse notamment et expérimenter tout azimut. Il a l’énergie et l’esprit scientifique. C’est notre ami.

http://dev.gouelle.net/spip.php?article6

MORUSQUE
L’esprit alerte, sa seconde langue doit être le java à moins que ce ne soit l’espièglerie. Compagnon du festival depuis quatre années on ne sait plus comment présenter ce crooner du code. Il est ébouriffant. Énergie dé coiffante.

http://www.nurykabe.com/
https://morusque.bandcamp.com/

RESO-NANCE
C’est un collectif riche en projets et qui anime entre autre le LFO (lieu de fabrique ouvert) à Marseille. La musique en étendard mais l’esprit ouvert sur les os libre et les technologies « maker ». Nous partageons des valeurs et nous sommes fan de leur énergie décalés mais créative.

http://reso-nance.org/
http://lfofablab.org/

TRYOSCHYZOPHONIE
3 voix, 3 corps caméléons capable d’écouter leurs environnement pour s’y fondre et retourner la situation. Improvisation hip hop old school new school on ne sait plus trop. Une énergie subtilement envoûtante. Avec le Grand D de Kabal et le petit Franco Mannara et au milieu Otchakowski.
Ça cause ! ça swingue, ça hypercute…

http://chaufferdanslanoirceur.org/?+trioskyzophony-chauffer-dans-la-noirceur-avant-l-heure+
https://www.youtube.com/channel/UCUB25mR3NlGsxGqBxewz9Xw

JOE LA MOUK
Punk caca prout deux point zero. Enfin c’est certainement le bouillon de culture le plus inattendu des années 2000. De là sont sortis quelques missiles du web comme « ta gueule », tu l’as vu ma robe chérie…. Mais aussi « 10 minutes à perdre » et maintenant Bapt& Gaël youtubeurs déconneurs. Tout ça vient de Joe la Mouk enfin à mon sens. Je suis fan de petit pois, Cap-d’ail reprezent ! Énergie métal et déconnade.

http://joelamouk.com/NEWS/news.html
https://www.youtube.com/channel/UCBUjHXaVx_pe7BIBpIkz5sg

DJ COSHMAR
Un certain dandysme. Une indépendance assumé et revendiqué. Turntablism à l’ancienne. Oui c’est un Dj avec des vinyl. Mais SupaCosh est aussi le master of StarWax. Canard indé qui nous rend joyeux.

https://www.mixcloud.com/discover/dj-coshmar/
http://starwaxmag.com/

ROMAN PHOTO AVEC LA PINK PONK CONNECTION
Pink Ponk est un gang de nanas qui n’hésitent pas à se la donner pour relever le niveau. Ça enclenche et ça DÉCLENCHE. elles seront là pour raconter le roman photos de votre vie. Atelier participatif pour faire des trucs ensemble qui atterriront inévitablement sur internet… Énergie décalée.

https://www.facebook.com/pola.facettes

BRK & BAD JOKES
Un triple Whoper sinon rien please !
Un bon gros son de DNB (drum n bass) qui remue les tripes. Une science du track qui va bien et en plus ils sont entre Mars et la vallée clause.
Une connexion en or et bim les boomer en evantail …

https://www.facebook.com/future.sknkrz/
https://soundcloud.com/brk-music
https://soundcloud.com/badjokes

Windows93
Jankenpopp est un habitué de notre plateau. Nous lui lançons plein de lolcat et <3, <3, <3…. En 2à&’ il avait avec Zombectro fait péter les serveurs de Mickael… avec plein plein de connectiosn sur Windows93. Os en ligne conçu pour les navigateur mais aussi et surtout show total, online et plein de boom boom dans ta tête. Ils reviennent c’est splendide. Venez c’est la claque internationale. Énergie acidulée.

https://youtu.be/x9xDXU2WJeY

 

-INSPIRATION-

On nous avait promis un avenir économique propre et lisse avec l’avènement de l’ère des technologies.
Finies les intempestives fumées de cheminée.
Ils concevaient des ordinateurs avec des pommes pour jouer à la chasse aux fantômes dans des labyrinthes.
Tout semblait sous contrôle.
Et puis, avec l’explosion de la bulle internet de la fin des « nineties », comme une démangeaison s’est déclarée.
« Sommes-nous certains d’être sûrs ? »
On peut tout faire avec nos applications carrées cliquables.
Une petite rougeur bénigne, mais tout ces réseaux, toutes ces machines, de plus en plus présent(e)s, entre nous et avec nous sont ils/elles vraiment nos ami(e)s.
Êtes-vous mon ami, vous m’entendez ?
Clic, clic clic, et bip et bip, de bit en data de plus en plus big.
La solitude numérique les yeux allumés d’écrans. Soleil artificiel, énergie factice. Pixels…
Tant de lumière pour une absence au réel.
La technologie fabrique des corps connectés ailleurs, là, mais pas là en même temps.
Databit.me se veut un endroit pour chercher des limites aux promesses de la société numérique.
Le XXI°siècle naissant est pétrit de doute, mais refuse les questions, au profit de réponses toutes faîtes, et malgré tout reposantes.
Les pôles sont sous des températures jamais vues depuis des lustres. Le climat s’échauffe, les glaces fondent.
Certains s’alarment, d’autres continuent le business « as usual » et crament des tonnes de pétrole pour faire du jus, de l’électricité pour alimenter cette révolution économique qui ringardise les bonnes vieilles usines à papa, mais non sans polluer tout autant, voir plus, mais insidieusement, quotas oblige.
Comble d’ironie des « data center », nos photos, nos docs, nos trucs, tout ce qu’on fabrique avec nos portables, nos mobiles, veulent s’installer sur ces pôles, pour capitaliser sur l’éphémère fraîcheur de ces contrées. Des opérateurs dans l’industrie du cloud sans scrupules.
Fameux cloud, le nuage, le ciel devient gris, et malgré l’orage, nos écrans nous font oublier l’urgence à inventer d’autres futurs.

Science-fiction rassurante ou terrifiante. L’espace comme perspective ultime.
La conquête spatiale nous apporte des exemples de sobriété quasi ascétique avec « SOYOUZ », station orbitale habitée par des cosmonautes recyclant et contrôlant à l’extrême leur consommation énergétique et alimentaire pour tenir des mois, dont la conception remonte aux années … 1950.
Databit.me veut promouvoir un imaginaire collaboratif pour déjouer un scénario trop bien huilé.
Glissade vers d’autres rêves éveillés.
La technologie peut et doit être détournée, pour concevoir un monde moins avide en énergie, plus respectueux de nos ressources, de nos vies.